21/06/18 Düsseldorf

21/06
Débat
 
"Une perpective politique pour une Europe plus forte ? Comment l'Allemagne et la France peuvent-elle faire pour rendre l'UE plus opérationnelle ?"
 
 
Dans le contexte de la révision du Traité de l'Elysée, une table ronde franco-allemande a eu lieu le 21 juin à la Maison de l'Université de Düsseldorf. A l'invitation de l'Université Heinrich Heine Düsseldorf, du bureau de Bonn de la Fondation Konrad Adenauer et de l'Attachée unicversitaire de l'Ambassade de France, le professeur Jürgen Rüttgers, ancien Premier ministre de Rhénanie du Nord-Westphalie et ancien ministre fédéral, ainsi que le Consul général de France, Vincent Müller, ont parlé de l'avenir de l'Europe. L'approche franco-allemande pour façonner cet avenir était au centre de la réflexion.
Les 170 visiteurs ont participé activement à ce dialogue entre l'université et la ville.
Le vice-recteur aux affaires internationales, le professeur Andrea von Hülsen-Esch, a prononcé le discours de bienvenue et a présenté le sujet. Le Dr Landry Charrier a ensuite présenté le format Utopie Europa et a invité le jeune public dans la salle à présenter ses propositions pour l'avenir de l'Europe.
Au début de son discours, le professeur Jürgen Rüttgers a rappelé les origines du traité de l'Elysée et a rappelé : "On écrit l'histoire quand on a des objectifs". Il a appelé à plus de courage pour façonner l'Europe et parmi les personnes qui s'occupent actuellement des relations franco-allemandes. Il a plaidé en faveur d'une confédération franco-allemande et a félicité le président français Macron pour sa vision de l'Europe, mais a déploré la retenue allemande ainsi que l'esprit peu inspirant de la Déclaration de Meseberg.
Le discours de Jürgen Rüttger a été marqué par des aspects du droit international. Il a parlé de l'Union européenne en tant qu'État partiellement souverain. Cette forme moderne de constitution d'État appelle à un dialogue ouvert entre les États au sein de l'Europe. Pour M. Rüttgers, la démocratie en Europe est un élément central de ce dialogue ; selon lui, l'avenir de l'Europe devrait être discuté de bas en haut.
Vincent Muller, le Consul général de France, a ensuite présenté son concept de réorganisation de l'Union européenne et a opté pour une approche politique. Comme Jürgen Rüttgers, il retrace l'histoire des relations franco-allemandes. Selon lui, la relation franco-allemande a besoin d'un nouvel élan après des années de stagnation. Il a plaidé pour le Traité de l'Elysée 2.0, qui reprend le processus européen et les changements dans l'UE.

Vincent Muller a appelé l'UE à faire preuve de plus de courage face au fédéralisme et à s'adapter aux défis centraux de la mondialisation, de la numérisation et de la radicalisation afin d'apporter des solutions aux citoyens. Sa proposition de réorganisation de l'UE est d'utiliser le cadre juridique du traité de Lisbonne et de recourir davantage au mécanisme de "coopération future" afin de poursuivre l'intégration européenne de manière ciblée.

 
 
 
Lieu :
Haus der Universität
 
Intervenants :
Dr. Jürgen Rüttgers | Politicien de la CDU, ancien Ministre fédéral de l'Education, la science, la Recherche et la Technologie (1994-1998) et 9e Premier ministre de Rhénanie du Nord-Westphalie (2005-2010)
Dr. Vincent Müller | Professeur de philosophie à l'Anatolia College/ATC et Professeur-chercheur en théorie et éthique technologie, particulièrement en big data et intelligence artificielle, Université de Leeds
 
Modérateur :
Pr. Guido Thiemeyer | Professeur en histoire contemporaine à l'Université Heinrich Heine de Düsseldorf
 
Organisé par :
Coopération :