Intervenants

Christophe Arend

 
Rattaché à La République En Marche ! , M. Christophe Arend est député de la 6e circonscription de Moselle depuis juin 2017. Né en 1975 à Forbach (Moselle), ce dentiste de formation est membre de la commission du développement durable et de l'aménagement du territoire, ainsi que président du groupe d'amitié France-Allemagne à l'Assemblée Nationale.
 
Dr Charlotte Bellon

 
Responsable du programme d'études franco-allemande à Science Po Rennes, Charlotte Bellon a obtenu son diplôme de Master à Science Po Paris et a soutenu sa thèse doctrorale à l'Institut d'Etudes Européennes de l'Université Paris VIII. Sa thèse fut dirigée par une co-tutelle franco-allemande.
Elle a été enseignante en sciences politiques à l'université européenne de la Viadrina, de Sociologie à l'Université de Paris VIII tout comme de Droit public à Vannes. A l'IEP de Rennes elle enseigne aujourd'hui dans le département économique et s'occupe depuis mai 2015 du programme d'études franco-allemand.
 
Pr Patrick Boucheron

 
Ancien étudiant de l’École normale supérieure de Saint-Cloud, Patrick Boucheron soutient en 1994 à l’université de Paris 1 sa thèse de doctorat d’histoire médiévale, publiée quatre ans plus tard sous le titre : Le pouvoir de bâtir. Urbanisme et politique édilitaire à Milan (XIVe-XVe siècles), Rome, École française de Rome, 1998 (Collection de l’EFR, 239).
Elu professeur d’histoire du Moyen Âge à l’université de Paris 1 en 2012, il préside également depuis 2015 le conseil scientifique de l’École française de Rome. La même année il est élu professeur au Collège de France sur la chaire « Histoire des pouvoirs en Europe occidentale, XIIIe-XVIe siècle. »
Patrick Boucheron s’engage au sein de nombreux conseils, comités mais également évènements publics, etc. Il est par exemple membre du conseil scientifique du Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (Mucem, Marseille) depuis 2013.
 
Thèmes de recherche :
  • Histoire urbaine de l’Italie médiévale et expression monumentale du pouvoir princier
  • Histoire urbaine comparée à l’échelle européenne
  • Analyse de la sociologie historique de la création artistique
  • Réflexion sur l’écriture et l’épistémologie de l’histoire
 
Daniel Cohn-Bendit

 
Daniel Cohn-Bendit naît le 4 avril 1945 de parents juifs allemands mais résidants en France. En 1958, ils déménagent en Allemagne et Daniel Cohn-Bendit opte pour la nationalité allemande l'année de ses seize ans. Après avoir obtenu le baccalauréat, il retourne en France faire ses études de sociologie à l'université de Nanterre. Anarcho-communiste, il fonde le mouvement du même nom en mars 1968. Leader de la révolte étudiante de Mai-68 à Paris, Daniel Cohn-Bendit est ensuite expulsé par le ministre de l'Intérieur français.
 
Le parcours politique européen de Daniel Conh-Bendit se fait parmi les écologistes. De 1989 à 2009, il est alternativement élu député européen sur les listes des Grünen, des Verts ou d'Europe écologie. Il a été leader de ce dernier mouvement, qu'il quitte en 2012.
 
Depuis 2015, il possède la double nationalité franco-allemande.
 
Dr Charrier Landry

 
Le Dr. Habil. Landry Charrier est profondément investi dans les questions relatives au couple franco-allemand et à l'Europe de manière plus générale. Outre ses thèmes de recherches, cet engagement est visible du fait des postes occupés.  Responsable de programme : Études Franco-Allemandes (EFA) du département d’études germaniques de l’université Blaise-Pascal Clermont II, il est également Maître de conférences HDR (Département d’Etudes germaniques) à l'Université Clermont Auvergne depuis 2013 ainsi qu'Attaché de la coopération universitaire et directeur de l'Institut français Bonn depuis septembre 2017.
Enfin, le Dr.habil. Charrier est membre de la Commission scientifique de l’Université franco-allemande (UFA), de l’International Society for First World War Studies et de l’Association des germanistes de l’enseignement supérieur.
 
Thèmes de recherche:
  • Histoire du pacifisme et des relations franco-allemandes
  • Histoire de l’idée européenne
  • Histoire de la Suisse
 
Pr Franz Mayer

 
Diplômé de la Yale Law School (Master of Laws) ainsi que de l'Institut d'Etudes Politiques de Paris, le Pr. Franz Mayer passe avec succès ses premier et deuxième examens juridiques d'Etat. Il obtient son doctorat avec le Prix de la Faculté (Prix Walburga-Riedl) de L'Université Ludwig-Maximilian à Munich et détient depuis 2007 la chaire de Droit public, droit européen, droit public international, droit comparé et droit politique de la Faculté des études juridiques à Bielefeld.
 
De plus le professeur Mayer, franco-allemand de nationalité, représente depuis 2016 le gouvernement fédéral devant la BVerfG dans la procédure pour l'accord de la CETA et depuis 2017 dans la procédure pour une convention d'une Cour unique des brevets (EPGÜ : Übereinkommen über ein Einheitliches Patentgericht). Depuis 2016 il est également membre du DFB-Bundesgericht (Ethikkammer).
 
Dr Vincent Müller

 
Le Dr. Müller est professeur au Interdisciplinary Ethics Applied (IDEA) Centre, de l'Université de Leeds et professeur de philosophie à l'Anatolia College/ATC. Il a étudié la philosophie ainsi que les sciences cognitives, la linguistique et l'histoire à l'université de Marburg, de Hamburg, de Londres ainsi qu'à Oxford.
Egalement Président de l'European Society for Cognitive Systems, ses recherches se concentrent sur la théorie et l'éthique des technologies perturbatrices, et plus particulèrement sur l'intelligence artificielle. Il est enfin le principal investigateur d'un projet lancé par l'UE sur l'"Inclusive Robotics for a Better Society" (INBOTS).
 
Les aires de spécialisation du Dr. Müller sont : Philosophie de l'informatique et des sciences cognitives, Ethique de la technologie (IA, Robotique, Analyse de données), Philosophie du langage, philosophie de l'esprit, Réalisme et Contre-réalisme, Hilary Putman, Catégories et types, Ambiguïté.
 
Dr Jürgen Rüttgers

Politicien (CDU)
 
En 1979, le Dr. Jürgen Rüttgers obtient son doctorat en droit à l'Université de Cologne. De 1987 à 2000 il est membre du Bundestag.  Pendant le même temps, le Dr. Rüttgers préside également l'Enquete-Kommission‚Technikfolgenabschätzung und-bewertung (1987-1989) puis devient Ministre fédéral de l'Education, de la science, la recherche et la technologie de 1994 à 1998. Il a aussi été Président de la CDU Rhénanie-du-Nord-Westphalie (1999-2010) et 9e Ministre-président du Land Rhénanie-du-Nord-Westphalie (2005-2010). Depuis 2011 il est avocat dans le cabinet BEITEN BURKHARDT à Düsseldorf.
 
Pr Marco Valérie Deshoulières

 
Le Professeur Valérie Deshoulières a soutenu sa thèse doctorale en Lettres à l'Université de Paris IV-Sorbonne (1991) et sa thèse d'habilitation à diriger des recherches à l'Université de Clermont-Ferrand II (2002).
Elle occupe depuis 2008 le poste de Professeur à l'Université de la Sarre ainsi que celui de Directrice de l'Institut français, Sarrebruck.
Le Pr. Deshoulières est également membre de nombreux comités de recherche tels que, depuis 2004, l'Arbeitsstelle für Robert-Musil-Forschung à l'Université de la Sarre.
 
Thèmes de recherche :
  • le paradigme de l’Eigenschaftslosigkeit (Robert Musil, traduit par Philippe Jaccottet par « sans-qualitude ») dans les littératures européennes du XXe siècle
  • poétiques de l’informe et éthiques paradoxales. Sociopoétique de l’idiotie comme « ressemblance informe ». De la « métaphore vive » (P. Ricœur) à « l’art sans qualités » (J.-P. Cometti)
  • les métamorphoses modernes et contemporaines du Bildungsroman
  • le paradigme de l’archéologie et la métamorphose des ruines dans la littérature et les arts modernes et contemporains. Étude de réception : Schliemann, de Freud à Faust. Antiquité et post-modernisme
  • « Littérature-monde » (Édouard Glissant) et approche géocritique des textes littéraires (Bertrand Westphal)