14/01/18 Bonn

14/01/19
Discussion
 
Peut-on encore avoir de l’ambition pour l’Europe ?
 

Peut-on encore avoir de l´ambition pour l´Europe ?

Contexte européen actuel : Le récit dominant européen est un déclin (économique, démocratique, bureaucratique). Pourtant l´Europe a atteint son ambition historique, celle de la paix. Que faire alors? Dépasser cette ambition historique c.à.d. rendre plus fier d´être européen. Comment?

  1. Créer une souveraineté européenne pour gérer les grands défis communs
  2. Réconcilier le conflit existant entre cette souveraineté et les démocraties nationales

Les changements actuels (mondialisation, etc.) menacent les fondements européens (du plan Schuman au traité de Maastricht). Besoin de décisions politiques fortes dans un contexte de peur.

Réponse : Souveraineté européenne pour agir sur les biens publics européens (prônée par Macron).

Difficulté rencontrée : divergence entre les Etats sur : le choix des grandes priorités, Les moyens pour y parvenir (ex. avec la zone Euro – Nord : discipline >< Sud : solidarité), les intérêts (commerciaux avec la Chine ou les USA, taxation, etc.).

Résultat : Pas (ou peu) d´avancée(s). L´Europe se fixe trop sur les questions historiques.

Solution actuelle : Leadership du Conseil de l´Union européenne aux dépens de la Commission.

Problème : Le Conseil agit sans mandat démocratique et sans échange avec le Parlement. Les décisions européennes sont trop intrusives dans les politiques nationales.

Deux risques : Pas d´opposition (et décision minimale ou centrale à majorité) et réduction de l´espace démocratique national.

Solution : Garder une légitimité de la part des Etats Membres (droit de véto) et créer de la confiance et un esprit commun (ne pas créer de nouveaux traités).

Comment ? Deux approches :

  1. Renforcer les Parlements nationaux et européen en organisant un débat dans le Parlement national avant celui du Conseil (et renforcer les échanges entre les Parlements nationaux).
  2. Renforcer le débat citoyen pour créer une conscience collective européenne. 3 propositions :
  1. Créer des listes transnationales européennes
  2. Renforcer l´instrument de l´Initiative Citoyenne Européenne
  3. Organiser des assemblées citoyennes européennes qui proposent des solutions au Conseil.

Intervention de M. Kühnhardt (Zentrum für Europäische Integrationsforschung, Universität Bonn)

« Développer de l´enthousiasme sur la normalité »

  1. Situation internationale : Connu connu : Brexit - Inconnu connu : les conséquences des élections de mai 2019 – Inconnu inconnu : les conséquences de l´impact du monde sur l´Europe.
  2. Réaction européenne : une souveraineté européenne avec la création de biens publics reflétant l’ambition européenne de paix universelle.
  3. Optimisme pragmatique : une crise est toujours accélératrice du processus d´intégration européenne.

Conclusion similaire des deux orateurs: il ne faut pas laisser les Chefs d´Etats décider seuls et il faut donner plus de transparence aux processus décisionnels. Etre ambitieux sur les priorités, assumer les divergences.

Intervenants :
Prof. Dr. Ludger Kühnhardt (Zentrum für Europäische Integrationsforschung, Universität Bonn)
Renaud Thillaye (Fondation Jean Jaurès)
 
Modération :
Dr. habil. Landry Charrier
 
 
Organisateur :
 
Coopération :